e-tourisme-tunis
Publié le 14 mai 2014 · dans Actualités du Web .tn, e-Tourisme, Economie numérique

Vous n’avez pas pu participer à la journée e-Tourisme Tunis by Traveltodo ?! Voici une petite séance de rattrapage rien que pour vous !

Le 24 avril dernier s’est tenue à l’hôtel Le Palace à Gammarth la première édition de la Journée e-Tourisme Tunis organisée par l’agence de voyage en ligne Traveltodo, sous le patronage de Mme. la ministre du tourisme, la charismatique Amel Karboul venue en compagnie du ministre des TICs M. Taoufik Jelassi pour la clôture officielle des travaux.

Cette journée a été l’occasion de réunir un bon nombre de décideurs (dont deux anciens ministres du tourisme) et de professionnels des secteurs Tourisme, Voyages et TIC afin de mettre à jour et d’affûter leurs connaissances sur le sujet, attentifs à un panel et des présentations de haut niveau programmés la matinée, suivis d’ateliers animés par des experts du marché.

Retour en mots et en images sur les travaux de cette journée somme toute réussie !

Il faut dire là que Tarek Lassaadi, l’initiateur de cette journée a réussi le pari de ramener des intervenants de qualité pour cette 1ère édition qui a débuté avec un panel ayant réuni trois figures médiatiques du tourisme tunisien, à savoir MM. Afif Kchouk, Lotfi Mansour et Hedi Hamdi d’un côté et M. Frédéric Vanhoutte, fondateur de Travelprice et Président de Level.Com, l’Association des agences de voyage en ligne.

Les quatre vérités sur l’e-Tourisme de Frédéric Vanhoutte !

Pour notre invité, l’enjeu pour gagner le pari du e-tourisme réside ailleurs : la domination des TO ne devra pas être remplacée par celle des Online Travel Agencies (OTA), ces Booking.com, Expedia, Travelocity, & Co.

e-tourisme-tunis-3

En sa qualité de président d’honneur de cette édition, notre invité ne mâche pas ses mots. Il est même catégorique sur ce sujet :

Celui qui n’a pas de présence active sur le Web n’existe pas !

On vous a prévenu bien avant pourtant !

Le message est clair : l’avenir du tourisme tunisien passe inéluctablement par les TICs et le passage vers l’e-tourisme.

Les enseignes doivent prendre leur destin en main et aller directement chercher les touristinautes là où ils sont : devant leur clavier et souris en train de chercher leur prochaine destination sur Kayak et TripAdvisor et Google.

La plus grande agence de voyage au monde s’appelle Google !

A propos de Google, on a eu même droit à une présentation de la vision de Google pour le voyage à l’ère du digital, donnée par M. Bilal Kabbani, Head of Emerging Travel, MENA Chez Google.

Notre ami Googler nous a présenté des Insights intitulés « Google five stages of Travel » selon lesquels l’internaute passe par un tunnel à 5 paliers que sont :

  1. le rêve
  2. la planification
  3. la réservation
  4. l’expérience
  5. et le partage.

A travers ce parcours, Google, que l’on qualifie de plus grande agence de voyage au monde, est bien positionné et propose des solutions répandant à tous les besoins des acteurs du tourisme et du voyage.

Google-five-stages-travel

Autre donnée intéressante révélée par Bilal extraite récemment du service « Insight for Search », on y apprend ainsi que la Destination Tunisie sur Google est sollicitée en premier par les italiens avec 29%, suivis de près par les français avec 23% et enfin les allemands en 3ème position avec 13%, ce qui est de nature à aider nos directeurs de marketing touristique dans la prise de décision pour la haute saison qui s’annonce.

Autre fait non négligeable à connaître pour nos responsables touristiques toutes catégories confondues, y compris les responsables des sites web, 21% des requêtes sur Google sur la Destination Tunisie proviennent de terminaux mobiles (smartphones et tablets) alors qu’un simple détour par l’offre touristique tunisienne sur le web suffit pour constater qu’il est encore à l’ère « préhistorique » du Flash, technologie délaissée par les systèmes d’exploitation mobiles qui lui préfèrent la norme HTML5.

Reste que la question qui demeure sans compromis : est ce que Google est l’ami ou l’ennemi des acteurs du Tourisme ?! Et vous, qu’en pensez-vous alors ?

Le patronat des TIC cherche une place au soleil et a son mot à dire !

Juste avant, M. Kais Sellami, président de la fédération nationale des TIC au sein de l’UTICA est intervenu pour :

  1. rappeler que la Tunisie a raté le train de la révolution industrielle et que nous risquons vraiment de rater celui de l’économie numérique si nous n’agissons pas immédiatement sans plus tarder, d’autant plus que ce train est beaucoup plus rapide que le premier.
  2. présenter un projet qu’il a qualifié de priorité nationale et qui ne peut se réaliser que suivant un modèle PPP : il s’agit d’une plate-forme intégrée impliquant tous les métiers et recensant toute l’offre touristique et prenant en charge tous les besoins du touriste depuis son choix de la destination Tunisie jusqu’à son retour au pays. Tout un programme, qui m’a paru trop ambitieux pour ne pas dire autre chose…

Vous avez dit Big Data, MetaSearch et CityNext ?!

Ensuite, on a eu droit à trois présentations de qualité assurées respectivement par M. Romain Chaumais, Directeur des opérations chez Ysance France, sur l’impact du phénomène du Big Data sur le secteur touristique, suivie par une présentation « pro-Google » du marocain Yahya Fetchati, COO de Bookassist Dublin, et ancien manager director chez Hotels.com, Lastminute.com… Avant de céder la place à notre ami Mohamed Bridaa, Tunisia Country Manager de Microsoft pour nous parler d’une initiative très intéressante intitulée « Microsoft CityNext« , dont un pilote à été déployé à Barcelone et en Afrique du Sud.

Karboul show !

Ce n’est que vers treize heure que les deux ministres sont montés au podium main dans la main sous les projecteurs des médias et l’effervescence des « fans » de Mme Karboul (ils sont nombreux), qui a pris la première la parole pour souhaiter la bienvenue et s’excuser pour le retard du à un petit incident (entorse au genou)…

e-tourisme-tunis-2

La ministre a parlé de la situation de son département depuis sa prise de fonction et de la nécessité de sa mise à niveau technologique, de son intention de recourir au digital pour optimiser le budget de marketing/communication touristique de la Destination Tunisie et a exhaussé le vœu de travailler main dans la main dans cette direction pour faire sortir le tourisme tunisien de l’impasse, d’où sa présence aux cotés du ministre des TICs.

Message suite auquel a enchaîné notre super-ministre des TIC, un théoricien reconnu du e-Business, pour insister sur l’importance du travail en mode collaboratif entre les deux départements avec les professionnels des secteurs Tourisme et TIC afin de tirer profit de la technologie numérique sur le plan de la promotion du tourisme tunisien et contribuer au développement d’un produit touristique de qualité.

Bref, c’était clair, ces deux ministres parlent parfaitement le langage digital, ce qui est incontournable dans la gouvernance de ce secteur aujourd’hui ; c’est le langage de ceux qui portent le secteur, avec un énorme potentiel de développement.

Après la pause déjeuner où j’ai eu droit moi aussi à mon Selfie avec Madame la ministre SVP, la journée s’est poursuivie dans l’après-midi à travers la session des ateliers animés par les partenaires exposants sur des sujets variés dans le giron du e-tourisme, conformément au programme prévu.

En guise de conclusion !

Quoi de plus signifiant pour conclure ce billet plus long que d’habitude que ce que le président d’honneur de cette édition a t-il conclu :

Certains hôtels ne sont même pas dotés d’un site sur Internet. Autant dire qu’ils sont, dans un certain sens, inexistants de la carte. Et leurs pertes sont énormes alors que monter un site et être connecté au monde ne coûte presque rien. Avec « 2.000 € en moyenne, on peut avoir un site qui se respecte. Il faut seulement le mettre à jour, savoir comment le présenter et l’animer par des vidéos pour qu’il figure déjà dans les résultats des moteurs de recherche. Ça doit être un réflexe.

Un mot d’ordre : en avant… et vivement la deuxième édition !

Nader Yamoun

Auteur : Nader Yamoun

Expert en inbound marketing et Consultant en transformation digitale des Entreprises. Fondateur et Manager de l'agence Web Design, agence digitale web et mobile. Anime à Tunis la communauté Google Business Groups des professionnels du marketing en ligne. Gère un Blog professionnel pour aider les entreprises à faire le cap du digital, baptisé Mon Entreprise En Ligne - MEEL. Profil Twitter | Profil Google+